Autoconstruction : histoire de compromis !

Publié le par Penzez paille

Beaucoup de projets nécessitent des choix et des compromis : l'autoconstruction d'une maison bioclimatique en est une belle illustration. Ce projet prend en compte les aspects environnementaux et financiers, les attentes convergentes et divergentes du couple, l'activité professionnelle, les évènements familiaux, les conseils et coups de main de l'entourage...

Pour l'aspect environnemental, l'idéal est s'approcher d'une empreinte quasi zéro : maison passive. A l'étude, ce type de projet nécessite un fort investissement de départ, donc un engagement plus important face aux banques, et en fin de compte, des coûts bancaires plus conséquants. Bref, l'idée a été de primer une maison isolée, perspirante, avec de l'inertie.

La construction de maison est bien souvent portée par un couple. Chacun a des exigences, des souhaits, des utopies parfois complémentaires mais aussi différentes : l'un va mettre l'accent sur l'écologie, l'autre sur l'agencement... La conception des plans demande beaucoup de temps et cela soulève des nombreux débats. C'est l'occasion de se projeter dans 20, 30 ans, d'imaginer la vie familiale, les modes d'éducation, bref quelle façon allons-nous vivre ensemble ?

Le maintien de l'activité professionnelle interagit sur le projet. Les disponibilités sont moindres que pour les personnes disposant d'une période sabbatique. La construction avancera durant les week-ends et les vacances. La durée du chantier sera par conséquence plus longue qu'avec un entrepreneur, ou un autoconstructeur disponible à temps complet.

L'aspect familial est souvent débattu dans les forums et rencontres d'autoconstructeurs. Le choix de l'autoconstruction doit être porté par tous les membres de la famille. Cela demande un engagement de tous ! Durant la construction, des évènements familiaux peuvent intervenir. Pour nous, c'est la naissance de notre premier enfant en Juillet prochain. La planification du chantier s'en trouve influencée. Il faut savoir lier tous les éléments.

L'entourage intervient sur le projet. Chacun apporte ses conseils, son analyse, son expérience. L'autoconstructeur doit être fort de ses choix et ouvert aux propositions. Le projet peut être modifié en cours de chantier.

Pour en finir, l'autoconstruction est une histoire de compromis entre tous ces éléments, et sûrement, pleins d'autres. D'une idée de départ, une conception peut se retrouver modifiée jusqu'à sa réalisation. Avis à toutes les personnes qui viendront visiter ou participer au chantier, sachez que ce vous voyez est une alchimie entre tous ces points.

Commenter cet article